La chose qui me fait le plus peur de devenir père

5

On m’a demandé quelques fois quel état la chose qui me faisait le plus peur de devenir père. Je m’apprête à vous le dire à l’instant, mais ne pensez pas que je vous le dis pour me faire rassurer ou de me faire dire de ne pas avoir peur ou de me faire dire “tu sera un bon père”. On jase.

La chose que j’ai le plus peur est : De ne pas faire les bons choix dans l’éducation de mon enfant.

J’ai l’impression que ça va être tellement de choix, de façon quotidienne qui influenceront la façon qu’il se comportera. J’ai surtout l’impression que je n’ai aucun moyen facile de savoir la répercussion que mon choix aura sur son avenir.

Je sens que je vais devoir lâcher prise et que beaucoup sera en lien aussi avec la personnalité de mon enfant.

Je sens aussi que ça devra simplement devoir me faire confiance et d’y aller avec mon instinct / ce que le monde me dit.

Je sens que parfois je vais faire le mauvais choix, en voulant bien faire ou juste en ne sachant vraiment ce qu’il faut faire. Peut-être une journée je marquerai mon enfant à vie sur un sujet alors que je pense faire un geste bénin et un autre jour ce sera le contraire.

J’ai hâte et ça m’inquiète en même temps. Par contre, je sais que je vais l’aimer ce ptit là.

C’est tout ça qui me trotte dans la tête. J’ai tellement hâte d’y voir la face. J’imagine que dans quelques années, je vais en rire de tout ça (ou peut-être que je vais capoter encore plus).

About Author

Fondateur de LesPères.ca et de beaucoup trop de sites Internet. Stratège marketing numérique.

5 Comments

  1. On peut rarement être certain de nos choix pour notre enfant, on en doute souvent. Ce pense que ce qui est le plus important pour mon enfant, c’est que je sois présenté Présent malgré que je n’aurais peut-être pas fait les bons choix et qu’il faudra s’ajuster. Présent aussi quand il/elle fera ces choix.

  2. Je comprends tes craintes, j'en ai eu plusieurs à la naissance de ma fille. Pour m'aider à réduire mon anxiété, j'ai tenté d'identifier les traits et les forces que j'admire chez mon père et ceux de mon entourage : calme, assurance, habilités manuelles, etc. Bref, toutes des qualités que je n'ai pas haha Mais plutôt que de me comparer avec eux, j'ai réalisé la chance d'avoir ces hommes dans mon entourage, tant à titre de modèles que de ressources.

    J'ai grandi dans une famille unie avec un père merveilleux qui avait toutefois un horaire de travail impossible durant notre enfance. Ma priorité est donc d'être présent auprès de mes enfants et de ma conjointe!

    Pour le reste, tu n'es pas seul. Déjà, tu formes une équipe d'enfer avec ta conjointe. Puis, sur ta route, tu découvriras plusieurs ressources. Des bonnes comme des très poches. L'important, c'est vous trois. Faites-vous confiance, utilisez votre instinct. Vous êtes et resterez les personnes qui connaîtront le mieux votre enfant.

    Et n'oublie pas que, malgré la tonne de plans que les parents peuvent se faire pour leur enfant… eh bien, il ne faut pas oublier l'enfant justement. Il aura ses intérêts, ses capacités, son rythme, etc. Soyez flexibles, vos plans changeront assurément!

Leave A Reply