Être parent, c’est vraiment une game de patience [Terrible two]

0

Ok, je dois avouer que mon fils avec ses 22 mois (environ, trop mélangeant à compter) est dans un entre-deux vers le terrible two et… GOD.

Ce n’est pas que je ne l’aime pas, c’est clairement une merveille du monde. C’est juste que quand ça fait 20 fois que je l’avertis de ne pas crier dans le même 5 minutes. Ça donne le goût de lui arracher la tête.

C’est là que vous vous rendez compte que c’est vraiment une game de patience entre vous et lui. Car vous pouvez craquer n’importe quand et lui crier après et le forcer à aller dans sa chambre. Ça serait facile de toujours relier à la “force”.

Vous savez qu’il comprends tout (ou presque). Vous savez qu’il ne fait que continuer pour surement vous faire réagir, car il doit trouver ça bien drôle de vous voir réagir.

Vous savez aussi qu’il ne veut surement pas mal faire, alors vous savez que vous n’avez pas le choix de lui montrer la bonne façon de faire. Vous vous sentez alors obligé de lui faire la morale ou toute autre chose, mais vous savez qu’une action est nécessaire.

Tout ça en plus de conversations avec ma blonde sur le “à quel point être sévère”.

Et ça recommence chaque quelques jours.

About Author

Fondateur de LesPères.ca et de beaucoup trop de sites Internet. Stratège marketing numérique.

Leave A Reply